Les députés ultramarins ont trouvé leur place

Les députés des ultramarins
Les députés polynésiens ont fait une entrée remarquée à l'Assemblée nationale, à l'image de Steve Chailloux, coiffé de son chapeau de paille. (© marsl.fr)

Les députés ultramarins ont fait leur entrée à l’Assemblée nationale. Ils ont tous trouvé leur place dans les rangs des 577 députés de la Nation. Tout au long de la semaine dernière, ils ont pris leurs marques.

Tous ceux qui ont obtenu le droit d’exercer le pouvoir législatif pour la première fois, sont venus découvrir l’Assemblée nationale, son règlement, sa rigueur protocolaire, ses divers avantages, ses longues soirées de débats et cette partie immergée de la fonction qu’est le travail dans les commissions, trop peu médiatisé et donc inconnu du grand public.

Tématai Le Gayic le plus jeune des députés de la Ve République

Ces nouveaux députés ultramarins sont au nombre de dix-sept. Parmi eux, le plus jeune de l’hémicycle, le Polynésien Tematai Le Gayic (21 ans). Militant indépendantiste, candidat du parti Tavini huira’atira, appellation en langue tahitienne qui se traduit par « servir le peuple », il a été élu avec 50,9 %, le samedi 18 juin 2022, devenant le plus jeune député élu de la Ve République. Il détrône ainsi Marion Maréchal, qui avait été élue, le 13 décembre 2015, dans la circonscription du Vaucluse, à l’âge de 22 ans.

Tématai Le Gayic fait la fierté du mouvement indépendantiste polynésien et de sa famille comme on a pu le voir dans un reportage de Polynésie la 1re au lendemain de son sacre.

Après la semaine de prise de contact, de négociations, de choix de groupes, pour ceux qui ne viennent pas d’une organisation politique clairement définie, ces prochains jours seront déterminants pour l’exercice de leur mission. Parmi ces groupes, un nouveau venu a particulièrement intéressé les observateurs de la vie politique, c’est le groupe LIOT (Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires) alors qu’on attendait UTILES (Ultramarins, Territoires, Insularités, Liberté, Égalité et Solidarités), qui devait être un vrai groupe des Outre-mer avec une grande majorité de députés ultramarins.

Les fiches des députés ultramarins (*)

Guadeloupe

Martinique

Guyane

La Réunion

Mayotte

Nouvelle-Calédonie

Polynésie française

Saint-Pierre-et-Miquelon

Wallis-et-Futuna

Saint-Barthelemy/Saint-Martin

(*) Source : Assemblée nationale

NEWSLETTER

Merci d’entrer votre email ci-dessous :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*