Mars’L est joignable à tout moment par divers moyens. D’abord en passer par le site marsl.fr Vous disposez d’un numéro de téléphone professionnel 06 09 07 12 63 et une adresse mail : contact@marsl.fr.

Vous pouvez aussi utiliser le formulaire ci-dessous, pour nous faire une demande d’information.

Par ailleurs, nous vous invitons à commenter les articles que nous publions. Ils seront publiés s’ils respectent certaines règles.

Ces règles sont applicables aux articles que vous souhaiteriez publier sur notre support.

Ces règles à respecter sont simples :

1- Identifiez-vous ; 

2- Rédigez vos textes en français et lisiblement ; 

3- Interdisez-vous toute expression injurieuse ou diffamatoire à l’encontre d’un tiers ; 

4- Vérifiez les informations que vous souhaitez partager ; 

5- Acceptez que vos documents bénéficient d’une correction succincte et soient éventuellement segmentés pour une meilleure lecture ; 

6- N’utilisez pas des illustrations dont vous n’êtes pas propriétaire ; 

7- Abonnez-vous à notre site, si ce n’est pas encore fait.

Il est important que tout échange entre nous se déroule dans le respect. C’est valable pour les relations que nous pouvons tisser avec vous, mais surtout pour celles qui peuvent se développer entre vous, nos fidèles lecteurs, indispensables partenaires.

C’est pour cette raison que nous tenons à garder la main sur la diffusion des commentaires concernant un article publié, qu’il vienne de nous ou d’un partenaire.

Rappelons quelques points concernant l’injure et la diffamation.

L’injure est punie par la loi. L’injure peut être privée ou publique. Elle peut aussi avoir un caractère raciste, sexiste ou homophobe. Les sanctions pénales tiennent compte de ces différents éléments. L’injure publique relève d’une procédure spécifique qui permet de la réprimer tout en préservant la liberté d’expression.

La diffamation est une allégation ou l’imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur et à la considération d’une personne. La diffamation peut être raciste, sexiste, homophobe. Elle relève d’une procédure spécifique permettant de protéger la liberté d’expression.

Mars’L ne tolère ni l’une, ni l’autre.