Des mères à fêter toute la vie !

Fête des mères

Ce poème est inspiré de la relation entre un fils et sa mère décédée il y a déjà très longtemps (9 mars 2000), la veille de son anniversaire. Il lui avait fait la promesse d’être toujours à sa disposition jusqu’à sa mort. Et lorsqu’elle est tombée malade, il a été à deux doigts de démissionner de son travail pour s’occuper d’elle. Mais heureusement, elle a trouvé sur sa route une cousine, qui a accepté de la prendre en charge. Un geste qui l’a terriblement soulagé et qui lui a permis de poursuivre ses nombreuses activités. Cette promesse d’amour, pourrait aussi être une dédicace à sa cousine, qu’elle considère comme une sœur. Les mères devraient être entourées de leurs enfants jusqu’au bout de leur vie.

Ce poème a été lu par la comédienne, Patricia Kancel , à l’occasion de la Fête des mères, aux Abymes, le 30 mai 2021.

Promesse d’amour

Tu es vraiment unique.
Toi, la femme de ma vie, mon ange gardien
Celle qui m’aime et me veut du bien.
Et cela, bien avant que je voie le jour,
Bien avant que je sorte du four.

Oui, celui qui me tenait si chaud,
Protégé tel un précieux cadeau,
Pendant neuf longues lunes,
Pleines d’espoir chacune,
Jusqu’à ce grand cri de joie,
Ce souffle de vie qui t’a mise en émoi.

Sans mentir, je n’ai de cet instant,
Aucun souvenir réellement.
En revanche, ce que je sais,
C’est que, depuis que je te connais,
Je suis ton p’tit cœur
Et toi, mon grand bonheur.

Aujourd’hui, j’ai grandi,
Mais tu restes Maman chérie,
Malgré ton épiderme ridé,
Tes maux du corps multipliés,
Tes doux cheveux poivre et sel
Et tes petites mains flétries qui pèlent.

Alors sur toi, désormais, je veille
Car tu es Ma Merveille.
Je serai là pour toi
Comme tu l’as été pour moi.
C’est ma promesse d’amour !
Ma promesse d’amour…

NEWSLETTER

Merci d’entrer votre email ci-dessous :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*