Yael Braun-Pivet, ministre des Outre-mer

Yael Braun-Pivet, ministre des Outre-mer

Yaël Braun-Pivet est la nouvelle ministre des Outre-mer. L’annonce a été faite, ce vendredi 20 mai 2022, en milieu d’après-midi, à l’occasion de la publication du nouveau gouvernement. Ce ne sera donc pas un originaire de ces pays d’Outre-mer, qui s’installera rue Oudinot. La dernière à avoir occupé les lieux, la Saint-Pierraise, née à Saint-Malo, Annick Girardin, avait cédé sa place à Sébastien Lecornu. Ce dernier est parti en ne laissant pas un souvenir impérissable auprès des populations de cette France à part, dont une grande majorité espère, depuis des décennies, que les problèmes et handicaps de leurs territoires soient pris en compte sérieusement.

Alors Yaël Braun-Pivet peut-elle y changer quelque chose. Disons qu’il ne faut pas rêver, mais qui sait ? L’espoir fait vivre dit-on. La nouvelle ministre des Outre-mer est âgée de 51 ans et mère de cinq enfants.

Yaël Braun-Pivet, une macronienne passée par le socialisme

Ancienne membre du Parti socialiste, elle a rejoint La République en marche en 2017, dont elle a défendu les couleurs lors des législatives, de brillante manière, en remportant la 5e circonscription des Yvelines, au détriment du candidat sortant, Jacques Myard, avec 58,99 % des voix.

Yaël Braun-Pivet est avocate. Elle a commencé sa carrière en droit pénal au barreau de Paris, avant de rejoindre celui des Hauts-de-Seine. Pendant sept ans, elle a privilégié sa vie de famille au détriment de sa carrière professionnelle, en suivant son mari, cadre chez L’Oréal, à Taïwan et au Japon. Elle a en profité pour se consacrer pleinement à l’éducation de leurs enfants.

Aussitôt son retour en France, elle s’est consacrée aux Restos du Cœur. Lors de cette expérience et face à la détresse des personnes rencontrées, elle a créé des consultations gratuites d’avocats et un centre d’accueil dans les Yvelines, avec un groupe d’une centaine de bénévoles.

Une Guadeloupéenne, secrétaire d’État à la mer

Justine Bénin, députée Modem, devenue secrétaire d’État à la Mer.

Si le ministère des Outre-mer n’a pas été confié à un originaire de ces régions — les populations de cette France lointaine en avaient pris l’habitude, jusqu’à Sébastien Lecornu — il y en aura quand même une au gouvernement, en qualité de secrétaire d’État à la Mer. Il s’agit de la députée guadeloupéenne Justice Bénin, 47 ans. Elle connaît la mer à travers les difficultés des pêcheurs de son archipel et le déferlement récurrent des algues sargasses sur les côtes antillaises.

Justine Bénin avait débuté en politique aux côtés de la maire du Moule, Gabrielle Louis-Carabin, qui l’avait aidée à obtenir un poste de vice-présidente du conseil régional de Guadeloupe, sous la présidence du socialiste Victorin Lurel, ancien ministre des Outre-mer. En 2017, elle avait pris ses distances avec la doyenne des maires de Guadeloupe. Lors des dernières élections municipales, elle avait poussé l’audace à l’affronter, mais avait perdu.

Justine Bénin avait programmé sa déclaration de candidature aux législatives pour ce vendredi soir, mais sa nomination au secrétariat d’État à la Mer lui donne d’autres perspectives. Cependant, cela ne l’empêche pas d’être candidate, quitte à laisser son siège de parlementaire à son suppléant en cas de victoire. Mais pour y parvenir, il faudra battre ses nombreux adversaires déclarés ou potentiels, notamment Christian Baptiste, maire de Sainte-Anne, qui est soutenu par Gabrielle Louis-Carabin et… sa suppléante de la mandature qui s’achève, la Gosiérienne, Ghylène Jeanne.

Cette nomination peut aussi la desservir eu égard au rejet de la politique d’Emmanuel Macron, qui s’est traduit dans les résultats de la présidentielle.

NEWSLETTER

Merci d’entrer votre email ci-dessous :

1 Commentaire

  1. Bel article… Et pour reprendre une image révélée dans vos lignes, il est temps d’arrêter avec ces nominations doudouistes. Nous méritons des représentants plus convaincus, libres et vraiment moins politiques, mais engagés et volontaristes… Souhaitons qu’elle sache bien nager, sa prédécesseure était aussi ressortissante des Outre-mer (Annick Girardin) et elle a été vite engloutie par les flots…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*